l’architecture

Les orientations pour le nouveau projet sont :

  • d’équiper le lieu d’espaces adaptés aux activités,
  • de baisser les coûts de fonctionnement,
  • d’effectuer une mise aux normes des locaux,
  • d’optimiser la conception pour diminuer le coût des travaux.

Les principes

  • Nous chercherons à engager des travaux économes et localisés, sans toucher à l’enveloppe extérieure du bâtiment. Ainsi nous créerons des espaces qui permettront l’usage du lieu toute l’année, tout en abaissant fortement les frais de chauffage. Ces aménagements seront réversibles dans le temps. Ils valoriseront à la fois la qualité du lieu et le confort d’utilisation.
  • Nous garderons des espaces modulables, qui pourront s’adapter à la grande diversité des événements que la Parole Errante accueille.
  • Nous nous entourerons d’une équipe de maîtrise d’œuvre pour nous accompagner dans ce projet, en favorisant une rénovation sobre en équipements et visant l’autonomie énergétique des locaux rénovés, tout en garantissant le respect de la réglementation liée aux Établissements recevant du public (ERP).
  • La maîtrise d’œuvre assurera une co-conception qui associera les projets et besoins des usagers du lieu auxcontraintes règlementaires et économiques.
  •  Nous engagerons des travaux par tranches, en chantier en filière sèche, ce qui permettra de maintenir le lieu ouvert pendant la durée des travaux.
  • Nous utiliserons des matériaux naturels, sains, recyclables et facilement mis en œuvre, qui donnent la possibilité d’organiser une partie du second œuvre en chantier participatif et ainsi diminuer fortement les coûts et impliquer les usagers plus fortement dans le lieu.

Les nouveaux espaces articulés

Le bâtiment actuel sera réorganisé et de nouveaux locaux créés :

  • Une cantine qui donnera sur la rue
  • Une salle de spectacle intermédiaire (environ 200 places)
  • Une salle de répétition/enregistrement de musique
  • Une salle de répétition théâtre
  • Des bureaux

Chacun de ces nouveaux espaces créés sera isolé thermiquement et acoustiquement.

La grande salle gardera une jauge de 500 places. Les deux salles pourront être ouvertes et ainsi permettre une circulation lors des événements qui le nécessitent.

La mise aux normes des locaux

L’attention de l’équipe de maîtrise d’œuvre portera sur la mise aux normes des locaux, concernant en particulier :

  • La sécurité incendie
  • L’accessibilité pour les Personnes à mobilité réduite
  • Le respect du Code du travail

L’amélioration des usages et du confort

  • Un soin particulier sera apporté à la ventilation, à la qualité de l’air : Cette réflexion sur la ventilation se fera en associant les questions thermiques et l’usage. Il sera envisagé le changement du système de diffuseur actuel de la grande salle (aérothermes) pour un système plus efficace et économique. Les différents scénarios d’occupation seront étudiés en simulation thermodynamique : lors des événements à forte affluence, l’accent sera mis sur la ventilation et la mesure de la qualité de l’air, les espaces pourront être chauffés ponctuellement et indépendamment.
  • La réorganisation des locaux pour plus de flexibilité, de praticité et de confort
  • La limitation des nuisances inter-locaux : Un soin particulier sera porté à la qualité acoustique intérieure et à l’isolation acoustique du lieu vis-à-vis du voisinage.

Les volumes isolés thermiquement seront très performants énergétiquement. Nous prévoyons un usage fortement amélioré pour un coût de fonctionnement fortement diminué.

Constructions à ossatures bois et isolation en botte de paille – chantier en filière sèche et participatif

  • DES MATÉRIAUX BIO-SOURCÉS PERFORMANTS ET FACILEMENT MIS EN ŒUVRE

Nous proposons des constructions à ossature bois, isolées principalement en bottes de paille. Ces structures seront indépendantes structurellement du bâtiment existant.

La paille est un matériau aux performances d’isolation thermique et phonique excellentes, pour des coûts maîtrisés, ce qui en fait un matériau de construction bio-sourcé incontournable et choisi de plus en plus par des maîtres d’ouvrage publics. (Écoles, Logements collectifs, spectacle…)

Associée à la construction à ossature bois, elle est idéale pour générer des espaces intérieurs isolés, durables et modulables.
Aujourd’hui, son usage en construction répond à la réglementation incendies et ERP par une mise en œuvre précise et maîtrisée.
De nombreux exemples d’ERP isolés en botte de paille existent aujourd’hui. Un plus ample aperçu de la construction utilisant la paille en consultant le site du Réseau français de la construction en Paille, et les exemples de bâtiments collectifs utilisant bois et paille.
Site internet : http://rfcp.fr/

L’utilisation de ces matériaux issus de l’agriculture et aux multiples qualités est éprouvée, répond à des règles professionnelles strictes et se fait sans transiter par une filière industrialisée de matériaux standardisés.

  • UN CHANTIER PARTICIPATIF ENCADRÉ

L’objectif du chantier participatif est triple : impliquer chacun des usagers, créer une synergie entre usagers et créer une source d’économie. Nous pensons que cette démarche s’inscrit dans la dimension collective de la Parole Errante. Des entreprises assurées en garantie décennale assureront la construction des ossatures primaires en structures bois qui forment la stabilité de l’ensemble. Le second œuvre et les cloisonnements seront réalisés dans le cadre de chantiers participatifs encadrés.

L’équipe de maîtrise d’oeuvre

La maîtrise d’œuvre se composera d’une architecte DE HMONP (Hélène Palisson) spécialisée en architecture écologique, assistée d’un Bureau d’étude technique (BET) structure spécialisé en structure bois et isolation en bottes de paille, d’un BET fluide, d’un économiste et d’un acousticien.

Certains de ces BET sont déjà pressentis pour leurs compétences et les habitudes de travail partagées. (Gaujard technologies, Orythie acousticien …).

Nous proposons dès à présent d’associer un contrôleur technique sensibilisé aux matériaux écologiques et à l’isolation en bottes de paille.

Ces acteurs spécialisés et compétents travailleront en concertation dès la conception du projet.

Une étude de faisabilité pourra être faite dès cet automne pour évaluer la faisabilité du projet, architecturalement, techniquement et économiquement.

Des associations liées à la construction avec qui noussommes en contact constant seront des soutiens importants dans ce projet : Le Réseau français de la construction en paille (RFCP), le Réseau Ecobâtir, l’association TERA/terre crue Rhône Alpes…