DIMANCHE 9 OCTOBRE - A PARTIR DE 14H - Grande Salle

Solidarité avec RAWA ! Rencontre avec l’association des femmes révolutionnaires d’Afghanistan

Le collectif 98, la Parole Errante et l’équipe de Les Peuples Veulent sont heureux.ses d’accueillir à Montreuil l’Association Révolutionnaire des Femmes d’Afghanistan (RAWA) pour l’escale montreuilloise de leur tournée européenne. Elles viennent parler de leurs luttes et de leurs actions.

MARDI 18 OCTOBRE - 10h/19H

Journée d’études sur la « postérité clinique » de Félix Guattari

A l’occasion d’une semaine d’hommage à l’œuvre de Félix Guattari, nous sommes heureux·se d’accueillir une journée consacrée à la postérité clinique de son travail. Cette journée sera, on l’espère, l’occasion de reprises et poursuites cette année pour mieux nous ressaisir collectivement d’une pensée toujours en prise sur les difficiles enjeux du présent.

21, 22, 23 OCTOBRE

LES PEUPLES VEULENT 4.0

INVITATION : POUR UN INTERNATIONALISME PAR LE BAS / FESTIVAL LE 21, 22 ET 23 octobre 2022 / Cette année, le festival se tiendra sur trois lieux à Montreuil (l’Aéri, La Maison Ouverte et la Parole Errante – Programme complet sous peu)

Exposition Armand Gatti (Catalogue)

Cet été, pendant deux mois, une exposition installée à la bibliothèque Robert Desnos de Montreuil retraçait par voie d’affiches le parcours théâtral d’Armand Gatti. Nous vous proposons ici en libre accès le catalogue de l’exposition. Bonne lecture !

Publié le 29 juin 2022 dans Évènements à la Parole Errante 

RADIO

L’écoute et l’écho #4

Voici le quatrième numéro de L’écoute et L’écho, une émission du studio son de la Parole errante, enregistrée le 11 juin 2002 et entièrement fabriquée autour du dernier numéro de la revue Jef Klak, Feu Follet.

Publié le 28 juin 2022 dans Évènements à la Parole Errante  Sons 

Soutenir la Parole Errante

La Parole Errante, ouverte à Montreuil depuis 1997 à l’initiative du poète dramaturge Armand Gatti et de sa tribu, accueille un grand nombre de réalités et de pratiques : des associations de quartiers, des syndicalistes et des gilets jaunes, des collectifs en lutte, des fêtes de solidarité, des événements contre les violences policières, les violences d’État, la prison, des permanences d’entraide, des ateliers, des créations théâtrales, un café-librairie, des maisons d’édition, des revues, une cantine, un jardin et un potager autogérés, des collectifs de création ou de diffusion cinématographique…

Nombreuses sont les réalités qui ont pu et peuvent toujours trouver à la Parole Errante un refuge, un espace où se retrouver, échanger, s’organiser.

Depuis 2015 et la fin prévue du bail entre le Conseil Départemental de la Seine-saint-Denis, propriétaire des lieux et l’équipe d’Armand Gatti, un collectif d’usager.ère.s, la Parole Errante Demain, s’est constitué pour imposer, inventer, dans un processus collectif et à partir de l’existant, des suites possibles, désirables pour ce lieu.

Convaincue de la nécessité de faire vivre des espaces d’expérimentation, à distance des logiques marchandes, la Parole Errante Demain a pour l’heure réussi à éviter la transformation du lieu en un espace culturel normalisé, et à imposer une suite qui reparte de la multiplicité des usages accueillis, par-delà les frontières établies entre culture, politique et social.

Depuis la fin effective du bail en 2017, c’est à partir de ce collectif que s’organise le quotidien, la programmation de la grande salle, la vie du lieu ainsi que la lutte pour son devenir et sa réinvention.

La Parole Errante repose entièrement sur le volontariat des usager.ère.s qui y participent, sur les contributions financières des collectifs qui en font usage régulièrement ou ponctuellement, sur les recettes des évènements de soutien au lieu et des dons…

Pour être tenu au courant des activités à la Parole, vous pouvez vous inscrire à la lettre d’information sur le site http://laparoleerrantedemain.org, venir aux évènements, au café-librairie, participer aux ateliers du centre social autogéré…

Nous avons besoin de lieux d’auto-organisation pour se rencontrer, discuter, combattre les logiques de concurrence, de privatisation, faire vivre des pratiques de solidarité, épauler les luttes en cours, rendre possible des initiatives culturelles, sociales et politiques qui dessinent une autre ville, une autre géographie que celle imposée par les politiques urbaines et la métropole du Grand Paris.

Continuons à prendre la Parole !

La Parole Errante nécessite en terme d’entretien, de coût des fluides (électricité, eau, gaz pour le chauffage), de consommables, d’assurances et du minimum vital pour faire vivre le lieu au quotidien, un budget annuel d’environ 45 000 €.

Financièrement, la Parole Errante fonctionne essentiellement grâce aux participations des collectifs et réalités qui en ont l’usage régulièrement (librairie Michèle Firk, Centre Social Autogéré, par ex.) comme ponctuellement (évènements, théâtre, projections…), aux recettes des événements de soutien organisés pour le lieu ainsi qu’à des dons réguliers et occasionnels.

Cette économie très fragile permet tout juste de couvrir le minimum des besoins de ce grand espace et ne peut financer les diverses améliorations des conditions matérielles de l’accueil, par exemple.

Pour que ce lieu reste disponible à des initiatives à l’économie souvent précaire, pour qu’il reste accessible au plus grand nombre, en privilégiant les évènements gratuits et à prix libre, il est important de le soutenir, à la hauteur de ses moyens.

Voilà pourquoi nous vous appelons à soutenir la Parole errante par un don ponctuel ou un virement automatique, aussi faibles soient-ils.

Poursuivons cette fabrique du commun, continuons à défendre ce lieu d’expérimentation auto-organisé, les manières d’être et de faire qu’il rend possibles, les formes de partage et l’autonomie, rare en région parisienne, qu’il permet.

Des sous, tiens !

Donner via HelloAsso : https://www.helloasso.com/associations/la-parole-errante-demain/formulaires/1

Faire un virement IBAN : FR76 17515 90000 08 0117920 91 73


Publié le 12 janvier 2020 dans Fabrique du commun