Cantine autogérée LES CHATS TEIGNES

Depuis un an environ, un collectif de montreuillois.e.s s’organise dans le local cantine de la Parole, situé au 5 rue François Debergue, pour récupérer de la nourriture invendue auprès de commerçants ou de producteurs afin de les préparer et de les servir à prix libre.

.

.

Depuis le début du confinement imposé par le gouvernement, aucun repas n’a lieu dans les locaux bien évidemment. La cantine permet de préparer des repas à destination des personnes qui n’ont pas la possibilité de le faire elles-mêmes ou qui ont peu de ressources. Cette préparation se fait en suivant des dispositions sanitaires strictes. La cuisine se fait avec des masques et des tenues propres en désinfectant le matériel et les espaces de préparation et avec des procédures adaptées à la situation.

.

.uu

Appel à dons de matériel !

La cantine de la Parole est équipée et fonctionne, mais elle manque néanmoins toujours de matériel indispensable comme :

Grandes gamelles (+ couvercles) 30cm et +
Grandes poêles (+ couvercles)
Grand Wok (+ couvercle)
Grand chinois
Grand autocuiseur / rice-cooker
Grand couscoussier
Jeux de couteaux de cuisines
Pierre à aiguiser/fusil
Grandes planches à découper (plastique)
Robot à rapper
Maniques
Barquettes alu 1L et 250 cl
Gel hydroalcoolique
Alcool à 90°

N’hésitez pas à contacter la cantine sur chateigne@protonmail.com ou via le mail de la Parole Errante laparoledemain@gmail.com pour toute proposition ou demande d’informations.

.

Pour un premier bilan politique après un mois de confinement :

un texte écrit par des camarades de la Cantine autogérée (13-04-2020) : Autonomes… jusqu’à nouvel ordre !

Sur les dynamiques locales d’entraide autour de la nourriture :

« Y’a pas de raison que tu sois à 400 balles par mois avant le coronavirus et que ça aille mieux deux semaines après »,
un entretien avec A. et M. autour des récup’ et de l’entraide alimentaire avant et pendant le confinement à lire aussi sur le blog  Mémoires montreuilloises en temps de confinement

 

Publié le 11 mai 2020 dans Fabrique du commun